Le cri du développement des langues retentit dans la Région du Sud

Le développement de la langue maternelle en bonne place à la deuxième édition des rentrées scientifiques du Ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation du Cameroun.

Dialoguer avec les Saintes Ecritures

Développement de la langue maternelle, les communautés de l’Océan se connectent

La SIL au chevet de la paix et la sécurité au Cameroun

School books available in the Baka mother language

La SIL en faveur de l’Education des enfants handicapés

De l’or, du Vermeil et de l’Argent pour récompenser le mérite à la SIL

2013: Sous le signe des stratégies innovantes pour plus d’impact

Les arts, les langues et les cultures nationales au Cœur du développement scientifique.

Pas de science sans langue maternelle

«Les facteurs du leadership des Chrétiens camerounais pour la traduction de la Bible »

Sans un pas sans vous !

L’édition en langue maternelle, une originalité attractive au salon du livre de Yaoundé

Séminaire des mots clés, Yambassa Central

Désormais, l’école en langue Baka

Effervescence autour de l’alphabétisation à la CABTAL

Du sang neuf dans le département de la Promotion des Saintes Écritures

Les comités de langues donnent le ton à l'alphabétisation

Translating is an art...

La Narration Biblique à l’œuvre dans le Mbam

Un alphabet pour le peuple BAKA

Les Bakas à la une!

Journée Internationale des langues Maternelles

Cameroon Mother Languages on the web

New Linguistics Department Head

DVD format in mother tongues

Cameroonian linguists at the summit...WOCAL!

SIL – MINREX, Un survol de la ville de Yaoundé pour couronner les liens de bonne de collaboration

Ensemble pour le développement des langues maternelles...

Language Technology

Mother Tongue-Based Multilingual Education (MLE)

Le SOLOY 207 est là

Breaking news

Bafia Reaches Out: Noun Classes and Beyond

New Cameroonian Linguists Make Significant Contributions to Language Development Projects

50th Leadership Matters Course in Cameroon

Fête de la Jeunesse 2011

SIL Cameroon in partnership with the Ministry of Scientific Research and Innovation rushes in for AGRO PASTORAL SHOW in Ebolowa

General Director Message during the FOBAC consultation.

BBC report on interest and impact of mother-tongue usage

Atelier d’échanges d’expériences en alphabétisation placé sous la présidence du Ministre de la Jeunesse

REGIONAL OFFICES

Safeguarding Cameroon’s Endangered Languages

La recherche scientifique, un facteur de production de richesses

Juillet 21- 23 : Journées d’Excellence de la Recherche Scientifique et de l’Innovation / Région du Sud (JERSIS) à Ebolowa)

HIV/AIDS was speaking my mother tongue

Diversité culturelle et Internet multilingue en Afrique

SIL Research Featured at JERSIC 2009

New Translation Training Put to the Test

Good News Spreads—Nzime to Njyem!

Another Cameroonian language now standardised.

Lance & Abby to the Ndop Plain!

Akwaya Church Leaders consider mother tongues

Triennial Conference of SIL Cameroon

The Executive Director of SIL International visits Cameroon

SIL International President visits Ejagham area in Cameroon:

Top grades

Exact, Clear and Natural

Minister of Basic Education Visits KEPP Classroom

Language connects people

Annual Report 2008 Off the Presses !

New Helicopter will be soon available

Multilingual education in Cameroon: It works

International Literacy Day 2008 in Cameroon

"Your Language is the most precious element in life that still includes all major values of your ancestors. What does that mean for your children, and your grandchildren and their future?"

News archive

Désormais, l’école en langue Baka

Cette rentrée scolaire 2013/2014 a marqué le début effectif du projet d’éducation interculturelle et multilingue (EIM) chez les Bakas, mené conjointement par le MINEDUB, Plan Cameroon et SIL Cameroun. En effet, le lundi 02 septemebtre a eu lieu à l’école publique de Mayos, arrondissement de Dimako, département du Haut-Nyong dans la Région de l’Est, la cérémonie du lancement officiel de l’ EIM baka.
Il est ressorti des diverses allocutions que, dans le cadre des OMD (objectifs du millénaire pour le développement), et spécifiquement l’objectif N° 2 portant sur l’accès à l’école primaire pour tous, le projet EIM baka, dont les activités préparatoires (élaboration des matériels et autres supports didactiques, formation des enseignants, sensibilisation de l’ensemble de la communauté éducative en commençant par la communauté baka elle-même) menées jusqu’ici sont encourageantes, constituera une meilleure offre éducative, à la fois aux plans qualitatif et quantitatif, aux jeunes enfants baka.
En effet, il est clairement établi à travers le monde et dans d’autres communautés au Cameroun, que les enfants apprenent à lire et à écrire plus facilement, plus vite et avec plus d’enthousiasme, dans leurs langues maternelles lorqu’ils la maîtrisent bien et, ce faisant, construisent une meilleure et plus solide base pour l’apprentissage d’autres langues et de toutes les matières qu’ils auront à étudier à l’école.
Présidée par le gouverneur de la Région de l’Est, M. Samuel Dieudonné IVAHA DIBOUA, cette cérémonie a rassemblé les principaux partenaires de l’EIM baka auxquels s’est associé l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance). Aux côtés du gouverneur se tenaient le préfet du département du Haut-Nyong, le sous-préfet de Dimako et le délégué régional de l’Education de base de l’Est, accompagné de ses principaux collaborateurs.
Du matériel scolaire (sacs, ardoises, cahiers) a été distribué par Plan Cameroon aux enfants. L’UNICEF y a mis du sien en distribuant des sacs de classe aux enfants plus âgés. Le gouverneur a souhaité que ces sacs soient effectivement utilisés pour aller à l’école et non pour aller en forêt faire la cueillette ou la chasse.
C’était une cérémonie haute en couleurs qui a permis à toutes les parties prenantes de renouveler leur engagement à réussir ce pari qui est en fait un changement d’approche : amener l’école à la communauté baka, là où elle se trouve, dans la langue qu’elle maîtrise le mieux et qui parle à son cœur, et non faire venir la communauté baka à une école où ses difficultés sont accrues du fait de la non prise en compte de sa langue, et de son environnement culturel, social et physique.

posted: 2013-09-26