"If your God is so mighty, why doesn't He speak my language?"

A Cakchiquel (Guatemala) man to SIL founder William Cameron Townsend

News of the past 12 months.

2013: Sous le signe des stratégies innovantes pour plus d’impact

La présentation du rapport des activités menées par la SIL au cour de l’année 2013, a drainé dans la salle des actes de cette Organisation, un parterre important d’invités de toutes professions confondues, venus suivre avec beaucoup d’intérêt, l’impact que la SIL a eu dans les domaines de la recherche linguistique, l’alphabétisation, la formation et la traduction au Cameroun. Plusieurs temps forts auront meublé cette cérémonie. D’entrée de jeu l’hymne national du Cameroun, magistralement exécuté en langue bulu. Ici, le patriotisme a vibré dans tout son encrage culturel. Ce sont les exposés qui auront constitué la véritable ossature de cette présentation. D’abord celui portant sur l’impact à travers les technologies de l’information et de la communication. L’on découvre ici que des claviers en langues nationales ont été conçus et mis à la disposition des éventuels usagers. Plusieurs logiciels dans une démarche comparative, permettront également de traduire facilement les Saintes Ecritures dans n’importe quelles langues maternelles.

L’exposé du Directeur Général aura assurément été le principal pole d’attraction. Quoi de plus normal que la bouche la plus autorisée présente les défis relevés au cours de l’année 2013 aux partenaires de la SIL au Cameroun. Dans cet exposé, on apprend que l’impact de la SIL aura été réel sur les communautés. Que ce soit au siège de l’organisation ou dans les différents centres régionaux, de même qu’en Guinée équatoriale, des formations portant sur les principes de traduction et d’alphabétisation ainsi que des ateliers de familiarisation avec les saintes écritures dans diverses langues (Fang Ndowe et le Pidgin, pour ce qui est de la Guinée Equatoriale), ont été organisées tout au long de l’année. Le cour sur l’oralité constitue l’une des plus grandes innovations. La mobilisation communautaire grâce à laquelle, les communautés choisissent leurs priorités, se sentent plus impliquées et tirent un plus grand nombre de bénéfices, a aussi connu un grand succès. Elle a favorisé par exemple dans le Mbam, la traduction de l’Evangile de Marc en langue Numala et Nuasue. La recherche linguistique n’a pas été en reste. Trois thèses de doctorat Phd soutenues dont, une portant sur les facteurs du leadership des chrétiens camerounais dans la traduction de la Bible, une autre sur la description grammaticale en langue Buwal et la dernière sur les aspects de la grammaire chez les Makary Kotoko. D’autres travaux de traduction des Nouveaux Testaments en langues Merey, Hdi et Muyang ont été achevés et présentés aux communautés.

Dans l’atteinte de ses objectifs, la SIL a également tiré profit de la mutualisation de ses efforts avec certains de ses partenaires stratégiques. Avec Plan Cameroun, le projet EML a connu des avancées notoires, le résultat étant que depuis la dernière rentrée scolaire, les enfants baka apprennent désormais à lire et à écrire dans leurs langues maternelles, à l’aide du matériel didactique de base, composé des livres de mathématique et lecture, mis à la disposition des formateurs et des élèves. La construction d’un nouveau centre de formation à Bamenda par la Cabtal, notre partenaire stratégique, permettra dorénavant qu’un plus grand nombre de membres des communautés des Régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest de l’Ouest et même d’autres Régions du pays, soient formés en alphabétisation. L’impact sur la familiarisation avec les Saintes Ecritures à travers le Fobac (forum des Agences bibliques du Cameroun), a aussi été déterminant pour l’avancement de l’annonce de l’Evangile et la transformation des vies spirituelles. Tous ces résultats somme toute satisfaisants, donnent une réelle motivation de porter un regard plus optimiste sur l’avenir du développement de la langue maternelle et de la traduction de la Bible pour les prochaines années. C’est la raison pour laquelle la formation des nationaux aux fins de mener de manière indépendante toutes les étapes du développement d’un projet de langue et de traduction de la Bible sera renforcée, en partenariat avec les ONG internationales, de même que d’autres partenaires potentiels. L’accent sera aussi mis sur la transmission de compétences adéquates aux leaders nationaux dans une démarche de durabilité. Le partenariat avec le gouvernement sur l’éducation multilingue devra aussi franchir de nouveaux palliés.

posted: 2014-04-17