ZULGO-FRENCH-FULFULDE LEXICON

 INTRODUCTION ORIGINALE

Dans ce lexique nous preāsentons un choix de vocabulaire collectionneā au cours de notre eātude de la langue zulgo. Cette langue est parleāe actuellement par environ 18000 locuteurs entre Tokombeāreā et Koza dans la Province de l'Extreęme Nord. Elle appartient au groupe Mafa de la branche Centrale (ou Biu-Mandara) des langues tchadiques (Daniel Barreteau, 1977). En vue du nombre des zulgo familiers avec la langue veāhiculaire de la reāgion, le fulfuldeā, ou inteāresseās ač la langue nationale, le francãais, nous avons jugeā bon d'inclure ces deux langues dans le lexique.

Ce lexique sert ač trois types d'usagers diffeārents: Premiečrement il servira au locuteur zulgo qui apprend ač lire et eācrire sa langue, et qui aime alors faire reāfeārence ač ce livre dans lequel la norme de l'orthographe a eāteā eātablie. Deuxiečmement il servira au locuteur zulgo qui veut approfondir sa connaissance des mots fulfuldeā ou francãais. Et troisiečmement il sera aussi utile au non-locuteur de la langue qui, avec le souci de l'apprendre ou de faire des eātudes comparatives etc., veut veārifier le sens de certains mots en zulgo.

Nous exprimons ici notre profonde reconnaissance ač tous ceux qui ont contribueā ač l'eālaboration de cette publication, particuliečrement ač MM. Ayouba LAWARUM, Daniel DOUATAI, Henri POURTSHOM, Jean-Pierre BAITOUA et Gabriel MAGËEME, qui avec beaucoup de patience ont chercheā ač expliquer le sens de tel ou tel mot en zulgo. Ensuite notre gratitude s'adresse aussi ač M. Jacob AMADOU qui est responsable pour les entreāes en foulfouldeā, et finalement ač M. Werner KAMMLER pour son ouvrage intituleā "vocabulaire francãais-fulfuldeā" (Editions Annoora, Garoua, 1973) qui fut un bon instrument de travail.

Malgreā ce travail en eāquipe nous sommes conscients que ce lexique est loin d'eętre parfait. Afin qu'il puisse eętre ameālioreā ač l'avenir, nous souhaitons que nos lecteurs nous signalent les imperfections.

Ce lexique est eāditeā par un membre de la Socieāteā Internationale de Linguistique (SIL) qui travaille au Cameroun sous l'eāgide du Ministečre de l'Enseignement Superieur et de la Recherche Scientifique (MESRES).

Les mots zulgo sont preāsenteās dans l'ordre alphabeātique suivant:

a, b, ä, d, ë, e, é, f, g, h, i, k, Ü, l, m, n, ņ, p, r, s, t, u, v, w, y, z.

Pour les phonečmes dz, mb, nd, ndz, ņg, sl, ts, zl qui sont repreāsenteās par un groupe de lettres, reāfeārence est faite sous la premiečre lettre du groupe. C'est-ač-dire les mots commencãant par dz sont inclus sous la lettre d, mb sous m etc.

Le ton haut est repreāsenteā par l'accent aigu ( ā), le ton bas par l'accent grave ( čč), tandis que le ton moyen n'est pas marqueā.

Les mots zulgo sont eācrits tels qu'ils se presāentent au milieu d'une phrase. Lorsqu'ils se trouvent ač la fin d'une phrase ou en isolation comme ici dans ce lexique, les voyelles finales i, é, et u sont prononceāes diffečremment selon le scheāma simplifieā suivant:

            i est prononceā á

            é est prononceā a

            u est prononceā wa aprečs g et k

            u est prononceā ķ aprečs les autres consonnes.

Les formes verbales sont repreāsenteāes au mode des eāveānements speācifiques (traditionellement appele aoriste).

L'asteārisque (*) placeā devant une forme verbale indique qu'il faut ajouter un pronom comme aā "il, elle" preāceādant le verbe. Si ce pronom n'est pas preāsent, la forme impeārative du verbe est reāaliseāe.

Le trait d'union (-) indique que la forme en question est lieāe ač une autre et comme telle constitue un seul mot.

Les points de suspension (...) entre deux mots indiquent qu'il y a une discontinuiteā potentielle de ces mots.

Les parenthečses ( ) donnent au terme encadreā une importance secondaire. Pour les mots encadreās en zulgo, on preācise le genre de pronom ou de locution adverbiale qui va avec telle ou telle expression. Quant aux mots encadreās en francãais ou en foulfouldeā, ils donnent des precāisions sur le sens du mot preāceādant.

Abreāviations:

    f.      Nom feāminin.

    id.     Ideāophone exprimant le son ou la maniečre

            particuliečre de telle ou telle action.

    m.      Nom masculin.

    pl.     Pluriel.

    qch.    Quelque chose.

    qn.     Quelqu'un.

    sg.     Singulier

    sp.     Speācimen ou espečce de telle ou telle chose dont

            nous ne savons pas le nom exact en francãais.

    syn.    Synonyme.

    V       Voyelle.